Back to top

Pour un réveil de la Gauche et des écologistes girondins par Gilles SAVARY et Gérard CHAUSSET

Notre génération n'a sans doute jamais été confrontée à un vote aussi lourd d'enjeux pour la France et pour l'avenir des français que le second tour de l'élection présidentielle du 7 Mai.
Comme avant-guerre, et aujourd'hui dans la plupart des démocraties occidentales, les effets conjugués de la crise financière de 2008 et du terrorisme djihadiste ont déstabilisé la société française, et suscité un profond rejet des Gouvernements qui ont géré cette période.
De nouvelles fractures économiques, sociales, environnementales et climatiques, politiques et militaires bousculent l'ordre du monde. 
Comme dans toutes les démocraties occidentales, les peuples doivent faire face aux tentations contraires soit de se vouer à de vieux mirages de repli nationalistes et de xénophobie, soit d'y faire face pour inventer la société nouvelle du 21 ème siècle ! 
Dimanche prochain, les devront à ce choix, après un séisme électoral de premier tour qui a considérablement renforcé la position électorale du Front National.
 Des militants et des sympathisants de gauche et écologistes sont déboussolés et tentés par l’abstention et le vote blanc.
Face au Parti nationaliste, anti européen et xénophobe de Marine Le Pen, l'abstention et le vote blanc, pour respectables qu'ils soient en démocratie font courir à la France deux risques, celui de l'élection de Marine Le Pen, et celui de consacrer le FN comme LA principale force d’opposition nationale
Plus le FN sera fort, plus la vie sociale du pays sera sombre car on ne négocie pas avec le Front National.
Dimanche prochain, voter blanc ou  s’abstenir c’est promouvoir le FN.
En tant que responsables politiques, nous ne pouvons rester passifs. C'est pourquoi nous choisissons d'en appeler sans barguigner a un large rassemblement de tous les républicains autour de la candidature d'Emmanuel Macron.
Nous sommes de longue date socialiste ou écologiste, nous menons des combats communs ou différents, nous avons des accords sur certains sujets (transport, Europe) et des désaccords sur d'autres (nucléaire, institutions) mais nous nous rejoignons sur des valeurs essentielles de notre République et de leur rayonnement mondial. 
 Face au danger extrême que représenterait une victoire de Madame Le Pen ou une élection au rabais d'Emmanuel Macron, nous tenons à affirmer une position claire et sans ambiguïté.
Nous nous désolons du peu d'empressements à soutenir réellement le candidat de la démocratie.
Certaines déclarations ou prises de positions publiques ont laissé le doute s’immiscer sur l'utilité de voter pour Emmanuel MACRON au motif que « de toute façon il va gagner, il n' a pas besoin de nos voix » ou bien qu' « il n' y aurait pas à choisir entre l'héritière d'un parti d’extrême droite et un candidat dit ''de l’extrême finance'' » au prétexte qu'il n'est pas un professionnel de la politique et qu'il a effectué  un temps le même métier que Georges Pompidou ou Henri Emmanuelli.
Il n'y a pas d'hésitation à avoir entre  les deux candidats.
L'une nous propose le mirage et d'un retour en arrière et d'une fermeture des frontières qui feraient exploser le chômage. 
L'autre nous propose de soutenir l’activité, de revaloriser le travail et d'honorer nos engagements internationaux, notamment climatiques, pour transmettre à nos enfants une France apaisée, juste et vivable. 
Alors certes notre pays est fracturé mais est-ce que l'Europe et les immigrés en sont la cause?
Il faut savoir regarder en face nos propres faiblesses, mais aussi notre formidable potentiel,  plutôt que les nier aux dépens du bouc émissaire européen et étranger. 
La France et les français ont les moyens de redevenir un puissant moteur de l’ Europe et d'en partager le leadership avec l'Allemagne.
Si des emplois manuels ne trouvent plus de bras français est-ce à cause de l'ouverture des frontières ?
Si des emplois disparaissent à cause de l'automatisation comme sur les autoroutes, les stations-services ou ‎ la grande distribution est-ce la faute de l'Europe?
Si notre éducation décline est-ce la faute aux étrangers ou aux européens ? 
Si notre système social, le plus coûteux d'Europe,  ne parvient pas à réduire les inégalités, est-ce la faute aux autres? 
Si le travail est sous valorisé, si notre économie  décline, si notre chômage est champion d'Europe est-ce la faute à nos voisins qui vivent dans la même Europe que nous ? 
Tous ces problèmes existent, mais ils peuvent être résolus, car leur solution dépend d'abord de nous ! 
La proposition d'Emmanuel Macron est celle d'un redressement national assumé dans une Europe réorientée à l'initiative d'une France forte et influente.
Nous la soutenons avec l'ambition et la volonté de peser sur ses orientations sociales et environnementales, de promouvoir et d'accompagner l'émergence d'une nouvelle Economie, plus humaine, plus sociale, plus écologique, plus respectueuse de la valeur travail. 
Bien sûr,  les questions d’écologie ne sont pas centrales dans son discours mais avoir pour objectif  50% de nucléaire en 2025, c'est très ambitieux après l'expérience de ces cinq dernières années.
Avec la victoire de Madame Le Pen, l’accord de Paris sur le climat subira le même sort que Monsieur Trump applique déjà  aux Etats-Unis, c'est-à-dire l’arrêt des engagements internationaux et la relance des énergies fossiles.
Un Etat plus régulateur des excès de la finance et du libéralisme mondial c’est possible !
Une  transition énergétique pour les générations futures, c’est possible !
Une France qui  préserve son art de vivre, ses paysages et sa biodiversité c’est possible !
Des territoires considérés comme des atouts d'avenir c’est possible !
Nous voulons tout tenter pour résoudre la plaie du chômage; proposer une politique ambitieuse des déplacements du quotidien; une France accueillante et antiraciste; où les femmes soient en toute chose l'égale des hommes, dans un pays apaisé ;
Nous voulons que la France ne renonce pas à être la France que nous a légué la République et sa belle devise : Liberté Égalité Fraternité. 
C’est seulement avec un Président républicain porteur d'un renouveau français attendu par tous les démocrates.
C'est pour compter demain dans l'orientation du pays, c'est aussi pour prendre en compte le message de tous les électeurs qui n'ont pas voté Macron au premier tour , que nous voterons sans hésitation pour Emmanuel Macron au second tour Dimanche prochain et que nous vous invitons à le faire ! 

Gilles SAVARY, député de Gironde

Gérard CHAUSSET, adjoint au Maire de Mérignac